Economie du Windsurf

La discussion générale sur le windsurf
Avatar du membre
M
Messages : 1441
Enregistré le : lun. 21 juil. 2008 12:43
Contact :

Re: Economie du Windsurf

Message par M »

Mag, désolé, si cela a été interprété brutalement (c'est vria que bon des fois je suis peut etre pas très diplomate), mais bon franchement.... c'est une discussion qui a lieu depuis 10 ans :mrgreen:
Beaucoup de choses se mélangent, la critique était là pour justement pointé qu'on peut vite s'égarer sur le sujet. Mais n'était en aucun cas fait pour froisser ou énerver si tel est le cas.
La critique est un simple constat de ce qui est factuel. On ne peut pas répondre que l'économie française se portera mieux avec 3 boites de plus dans le Windsurf par exemple ou que celle-ci peuvent apporter quelques choses au marché mondiale du wind :wink:

Pour ce qui est de la population du windsurf, je suis complétement d'accord. Le windsurfeur moyen ne doit pas faire assez d'enfants, le renouvellement de la population n'est plus assuré :mrgreen:
La question a se poser, et là tu touches l'épine dorsale du sujet, du moins une grosse partie, du marché du wind : Pourquoi la moyenne des pratiquants ne cesse de s'élever sans assez de renouvellement. Les causes sont multiples, le coût dont nous parlions auparavant en est une composante.

Avatar du membre
mag
Messages : 823
Enregistré le : mer. 19 févr. 2014 21:51
Localisation : Guérande
Contact :

Re: Economie du Windsurf

Message par mag »

M a écrit :Mag, désolé, si cela a été interprété brutalement (c'est vra que bon des fois je suis peut etre pas très diplomate), mais bon franchement.... c'est une discussion qui a lieu depuis 10 ans :mrgreen:
On a largement dépassé l'interprétation :wink: Ce n'est pas la contradiction qui me gêne, au contraire, c'est l'opposition sans argument.

Et pourquoi cette discussion a lieu depuis 10 ans ? Parce que personne n'a voulu changé depuis 10 ans et tu pourrais dire 20 ans. Sauf que de nouveaux supports concurrents sont arrivés (kite) et qu'à être trop tourné sur l'élite et le "rêve" on a encore oublié l'initiation, les débutants, les pratiques plus adaptées à la pétole estivale et à nos spots, ... L'exemple le plus flagrant est celui des mâts, regarde le bazard que c'est, (SDM, RDM, drop shape, hard top, constant curve, flex top), une bonne partie des questions techniques concerne le choix du mât pour une voile donnée, que les marques ne viennent pas se plaindre après cela !
M a écrit :On ne peut pas répondre que l'économie française se portera mieux avec 3 boites de plus dans le Windsurf par exemple ou que celle-ci peuvent apporter quelques choses au marché mondiale du wind :wink:
Si justement, à leur modeste niveau. Hors secteur agricole et banque - assurance, les PME représentent plus d'emplois en France que toutes les grosses entreprises réunies. Donc chacun à son modeste niveau, Elix, Select, ERD, Exocet avec un modèle plus conventionnel ... y contribuent. Et concernant Elix, la marque apporte une fabrication en carbone pré-imprégné qui n'existait pas tout court dans le Windsurf (flotteurs) et un modèle économique ou pour 2000€ payé tu reçois un produit dont la valeur de fabrication vaut probablement plus de 1000€ alors que jusqu'à présent, pour le même prix final payé c'était plutôt 500€.
D'autre part, cet article et les discussions qui en ont suivi ont permis d'apprendre qu'Elix a vendu, je crois, plus de 400 flotteurs sur une année, c'est loin d'être négligeable !
Et n'oublions pas que la France reste, le ou l'un des premier(s) marchés mondial pour le windsurf, normal que l'on fabrique une partie du matériel, non !
Elles montrent également que si nous arrêtons de râler et si nous relevons nos manches nous pouvons y arriver comme les autres, je trouve cela très encourageant dans la conjecture actuelle. L'exemple italien est intéressant (RRD, Point 7, Challenger Sails, ...)
M a écrit :Pour ce qui est de la population du windsurf, je suis complétement d'accord. Le windsurfeur moyen ne doit pas faire assez d'enfants, le renouvellement de la population n'est plus assuré :mrgreen:.
Ta remarque un peu méprisante sur communiquer sur Mazerolle ou sur Bic est déplacée, car pouvoir pratiquer et apprendre de la planche à quelques minutes d'une grande ville avec un matériel adapté est justement un atout pour attirer des nouveaux pratiquant et des jeunes (scolaires ?).
FORMULA / SLALOM

Avatar du membre
M
Messages : 1441
Enregistré le : lun. 21 juil. 2008 12:43
Contact :

Re: Economie du Windsurf

Message par M »

je ne méprise aucune marque ni aucun lieu, c'est pour mettre en exergue la différence avec les jolis spots des 4 coins du monde desquels tu parlais.

AH oui j'ai débuter à Maz et j'ai eu quelques bics aussi que j'ai adoré. J'ai habiter 20 ans sur la Chapelle. Désolé mais pour avoir nav en Février sous la flotte sur Maz, tu te dis que tu serais mieux au soleil avec une eau limpide... comme dans les mag

Les arguments ? pour faire un état des lieux du marché c'est un gros travail, au mini un an pour faire un bon mémoire.Bon tu m'excuse mais là j'ai pas franchement le temps. Je ne donne que des faits, l'argumentaire nécessiterait d'avoir fait justement cet état des lieux avant de proposer des solutions.

Je suis tout à fait conscient du poids des TPE/PME en France et non 3 boites françaises du wind ne représente rien sur l'EBE de la nation.

Update tes données, la France est loin derrière en terme de vente sur le marché wind.

Quand au fantasme de la board a 500 € qui sort de chez Cobra, idem ça me fait doucement rire pour avoir vu des factures envoyées aux marques par Cobra et non la valeur d'une board made in france est moindre que 1000 €


Bon le carbone prepeg, ça fait aussi quelques années que cela existe.. meme à l'autre bout du monde. Le marketing fait sont oeuvre. Le seul point que je vois, c'est que le contrôle qualité est peut être un peu mieux suivi. Et c'est un gros plus si cela est fait car avoir une planche droite, c'est pas si facile meme avec des moules.

A ce que j'en sais :
RRD : produit chez cobra
P7 : Chine
Challenger : Chine.

flo-rt
Messages : 117
Enregistré le : dim. 3 janv. 2016 15:23
Localisation : Saint Jean
Contact :

Re: Economie du Windsurf

Message par flo-rt »

parole de débutant complet en pratique et dans ce monde qu' est le windsurf :wink:

Ce qui freine c'est le ratio prix/contrainte.
Débuter dans ce sport c'est rapidement 2000 euros de dépense et encore en prenant une partie du matériel en occase.
moi:
500 de planche (techno 148) + 1 gréement débutant (5m2) déjà j'ai du bol, c'est souvent le prix du flotteur seul (mise à part un paquebot de 20 ans d'age)
300 de combi (x2 qu'on étale ou pas sur l'année)
180 de stage
150 de divers (bottillons, drisse, poncho ... oui un peu d'effet marketing aussi)

très vite (dans les 6 mois je pense ) il faudra investir dans 1 voir 2 voiles (donc certainement un gréement complet) si on veut pouvoir apprendre le planning.
budget de 1000 euros en mixant occase/promo .

ça c'est pour le budget, alors perso j'ai vendu ma moto pour tenter l'aventure, alors oui c'est moins cher que pour une brêle et pourtant on en vois un paquet sur les routes.
Le motard lambda va faire un crédit de 10000 euros pour son 2 roues (pas mon cas, je roulais que sur des vieilles mal aimées :lol: ).
Qui va prendre un crédit pour faire un sport qui demande:
1-de investissement en temps. (certainement, bah oui je n'ai pas encore commencé)
prépa matos sur/dans véhicule, prépa sur place, nav, rangement dans véhicule, rangement (nettoyage) at home .
2-de donner de sa personne plus qu'on en voudrais (à vous lire les débuts sont compliqués)
3-de ce cailler les miches (bah oui on est pas à Honolulu)
4-de pouvoir trimballer sont matériel (plus facile de mettre un kite dans le coffre)
5-de pouvoir stocké son matériel (pas facile dans un studio :mrgreen:
6-de réunir toutes ces conditions quand la météo en est !

Enfin n'oublions pas qu'on est dans un monde où tout le monde veux que ça aille vite, donc si certains ne constate pas de progrès rapide c'est vite l'abandon.

ça peu décourager de dépenser autant d'argent sans savoir si ça va le faire à la finale.
Mais perso, et toujours en comparant au monde motard, j'aimerais bien moi qu'il est plus de chose ce rapportant aux débutants et aux conditions réel de navigation.
Les photos et articles de pro sous le soleil ça fait rêver mais bon qui à les moyens d'aller naviguer là bas, pas la jeunesse en tout cas .
Et je suis d’ailleurs très surpris qu'il n'y ait pas plus de sujets sur les forums concernant les débuts ainsi que surpris du peu d’inscription (toujours comparé à d'autres activités).
Bref c'est juste un billet d’humeur en vrac d'un pré-débutant :wink:

Avatar du membre
mnx
Messages : 1699
Enregistré le : mer. 22 juin 2011 08:51
Localisation : Rezé
Contact :

Re: Economie du Windsurf

Message par mnx »

J'ai lu le poste en entier et je suis assez d'accord avec tout ce qui a été dit. Forcément, le ressenti de M, encore professionnel du secteur il y a peu, est différent de Mag, client sensible au label "made in France". Je crois qu'il faut tout simplement reconnaitre que notre sport est devenu un sport confidentiel, loin du sport de masse qu'il a pu être dans les années 80. Et ceci, pour un tas de raisons que tout le monde connait. D'autres sports sont aussi dans ce cas comme par exemple la voile légère. Dans un contexte de niche, le prix du matériel a souvent tendance augmenter et la qualité va généralement avec. Au final, nous sommes pas très nombreux, ce qui ne nous empêche pas d'être passionnés voire accros. Notre budget planche n'est pas extensible et chacun se débrouille comme il peut en fonction de ses moyens. Neuf, neuf en promo, occasion, échange. Des achats passion et des achats raison ... Ce qui est important, c'est que le matériel tourne, qu'il serve et que les sous changent de main. Est ce que l'industrie du Wind sera florissante dans les années qui viennent ? Pourquoi pas ? Le modèle économique est en train de changer et on verra bien qui saura en profiter ... En tout cas, ce qui est sûr, c'est que je ne passe pas au kite et qu'on me verra sur l'eau à la moindre occase. Et je ne désespère pas de faire un windsurfeur(euse) sur mes 4 jeunes !
A + sur l'eau !
1m80 - 86 kgImage Powered by MWS

gigi66
Messages : 339
Enregistré le : sam. 10 avr. 2010 10:57
Contact :

Re: Economie du Windsurf

Message par gigi66 »

flo-rt a écrit :parole de débutant complet en pratique et dans ce monde qu' est le windsurf :wink:

Ce qui freine c'est le ratio prix/contrainte.

Qui va prendre un crédit pour faire un sport qui demande:
1-de investissement en temps. (certainement, bah oui je n'ai pas encore commencé)
prépa matos sur/dans véhicule, prépa sur place, nav, rangement dans véhicule, rangement (nettoyage) at home .
2-de donner de sa personne plus qu'on en voudrais (à vous lire les débuts sont compliqués)
3-de ce cailler les miches (bah oui on est pas à Honolulu)
4-de pouvoir trimballer sont matériel (plus facile de mettre un kite dans le coffre)
5-de pouvoir stocké son matériel (pas facile dans un studio :mrgreen:
6-de réunir toutes ces conditions quand la météo en est !
Parole d'un "vieux" :mrgreen:
Je pense que tu n'es pas (encore?) passionné tout simplement
Sur tes points:
1/la prepa : ca fait parti du truc! C'est un plaisir par exemple de gréer une voile avant la nav!
2/ les débuts sont pas simple OK mais ils sont a la hauteur du plaisir ensuite!
3/je suis prêt a me cailler pour une session magique
4/tu prends une vieille Twingo et je t'assure que tout rentre (j'ai une c3 entreprise et je met 2 boards,4 voiles, 3 mats, 2 wish, etc..)
5/la ok ca peut être un peu galère
6/on dépend de la meteo mais il y d'autres sports comme ca ...ex le kite :mrgreen:

Avatar du membre
M
Messages : 1441
Enregistré le : lun. 21 juil. 2008 12:43
Contact :

Re: Economie du Windsurf

Message par M »

gigi66 a écrit : 5-de pouvoir stocké son matériel (pas facile dans un studio :mrgreen:
Board sous le lit avec le wish, mat sur l'armoire et voile dans la douche le temps que ça seche. :wink:

flo-rt
Messages : 117
Enregistré le : dim. 3 janv. 2016 15:23
Localisation : Saint Jean
Contact :

Re: Economie du Windsurf

Message par flo-rt »

@gigi66
Mon exemple vaut pour un débutant qui ce lance.
On est bien d'accord que dès que la passion est là plus rien ne semble être une vraie contrainte mais il faut bien vivre à côté quand même.
Et je ne doute pas de vite me retrouver mordue :mrgreen:
Je fais des pieds et des mains en attendant de pouvoir faire mon stage.

@M
Forcément vue comme ça :lol:

Avatar du membre
mag
Messages : 823
Enregistré le : mer. 19 févr. 2014 21:51
Localisation : Guérande
Contact :

Re: Economie du Windsurf

Message par mag »

M a écrit :Quand au fantasme de la board a 500 € qui sort de chez Cobra, idem ça me fait doucement rire pour avoir vu des factures envoyées aux marques par Cobra et non la valeur d'une board made in france est moindre que 1000 €
Ok, dommage que tu ne nous donnes pas quelques chiffres. Je suis parti du raisonnement suivant, faute d'information sur internet :
Flotteur cobra :
- Prix de vente final : 2000€ (pour faire simple)
- Marge magasin : 30% (pas très viable de vendre avec moins), donc prix d'achat magasin autours de 1500 €
- Marque + importation : 40% (qui inclue les frais de transport, un container n'est pas très cher), ce qui fait un prix d'achat chez Cobra autours de 1200 €
- Fabricant (Cobra), sur un produit fabriqué en France il faut avoir un prix de vente supérieur à 2 fois le prix de revient pour faire tourner la baraque, je suis parti de 80% pour Cobra, ce qui fait un prix de revient de Cobra entre 500 et 700€ selon les marges que l'on prend aux différentes étapes.

Flotteur fabrication française, vendu en direct :
- Prix de vente final : 2000€ (pour faire simple)
- Fabricant (local) : sur une base de prix de vente = 120% - 100% du prix de revient, on arrive à un prix de revient autours de 900 et 1000€
M a écrit :A ce que j'en sais :
RRD : produit chez cobra
P7 : Chine
Challenger : Chine.
Oui, Exocet et XO Sails aussi. C'était juste pour illustretr le dynamisme en Italie. De manière plus générale, il y a beaucoup de nouveaux acteurs (flotteurs, ailerons en particulier), j'imagine qu'ils ne se jettent pas dans de tels projets uniquement pas passion, il y a aussi l'espoir d'y gagner son pain !

Il faut mentionner le fait que les shapers sont aujourd'hui au même prix voir inférieur que les modèles de série.

Entre l'importance du marché de l'occasion et le développement de la vente directe fabricant - utilisateur final, c'est clairement le shop qui souffre le plus.
FORMULA / SLALOM

Avatar du membre
Choubidou
Messages : 241
Enregistré le : mer. 30 déc. 2009 20:06
Contact :

Re: Economie du Windsurf

Message par Choubidou »

mag a écrit :M, n'hésite pas à faire plus constructif la prochaine fois, à exprimer tes idées, en plus de 500 mots si tu veux, et pas uniquement tout critiquer systématiquement à commencer par les post des autres.

Va voir les médias anglais, ils parlent de ce qui fait rêver, bien-sûr, mais aussi du local (je ne crois pas que l'Angleterre fasse plus rêver que la France), et aussi d’apprentissage.

L'avenir du windsurf passe d'abord par le recrutement de nouveaux pratiquants, hors quand je navigue, je vois en très grande majorité des gens de 30 - 60 ans pour faire large, qui pratiquent la planche depuis très longtemps et peu de nouveaux pratiquants ou de jeunes.
La critique est toujours constructive surtout de la part d'une personne qui à vécu au cœur du système, je pense que M rêverais de "tout dire" au lieu de ça il se contente d'un "si tu savais".

Par contre je suis entièrement d'accord avec ce que tu annonces sur l'enrôlement de nouveau pratiquant. C'est d'ailleurs ce pourquoi je m’investis peu à peu de ce monde assez ingérant et désargenté.

Si l'économie du windsurf s'effondre c'est avant tout par ce que les clients ne sont plus là, pour ne pas dire ont fui. Le véritable engouement pour ce sport à disparu, seul reste une petite poignée d'afficionados ultra passionnées et pourtant, en France en tout cas, presque tout le monde a fait de la planche voir même en a possédé une. On retrouve toujours une vielle Dufour au fond des jardins et des garages. Que s’est-il passé ? Pourquoi ce désintéressement du grand public ?

Je pense que victime de son succès la planche et ses industriels ont totalement saboté le marché en privilégiant, comme dans tout sport d'ailleurs, le côté sportif et compétitif du sport et du matériel. La planche était un symbole de liberté et de facilité en comparaison à la voile traditionnelle. Un moyen abordable et ludique pour tous d'accéder aux joies de la glisse en mer. Le marketing et l'argent, l'esprit de compétition, les modelés de plus en plus inaccessibles et fragile ont fait se détourné les pratiquant les moins sportif qui finalement représentaient une grande majorité. Bien sûre il y à d'autre paramètres comme le transfert des ménages de leur "pouvoir d'achat" vers de nouveau type de produits de consommation, ou la force destructrice des médias de masse qui oriente de plus en plus les activités des gens. Mais avant toute chose je crois que le windsurf et ces acteurs n'ont pas assez pensé leur avenir et ont de manière assez grotesque simplement profité de la manne financière qui gravitait autour dans les année 90 avant de soudainement disparaitre !

Développer des modèles chaque année soi-disant plus performants, n'organiser que des compétitions pour encenser un et un seul vainqueur, mettre sur un pieds d'éstale les "stars" du windsurf ont peu à peu contribué au délitement de l'intérêt du publique et des jeunes pour ce sport magnifique. L'heure de la remise en question est arrivée mais les institutions n'existent plus, les industries sont mondialisées et délocalisées, qui a aujourd'hui le pouvoir d'inverser la tendance ? La FFV (non elle ne fait que gérer) l'AFF (non, sa vocation reste l'organisation de compétition) les marques (non de peur de faire fuir encore plus le peu de client qu'elle ont et par manque de moyens) ... Qui sera capable de refaire monter sur des planches à voiles de nouveaux passionnés en grand nombre, en très grand nombre ? Qui pourra donner à ce sport une visibilité suffisante pour que les médiats s'y intéresse de nouveau et que les gens ne le confondent plus avec le Kite ou le surf ? Qui sera capable de refaire émerger auprès des gens cette idée que la planche est beaucoup plus d'un simple support ?
Une solution : Créer une association pour le développement du windsurf dont le seul but serait la promotion de la pratique en mer ou sur plan d'eau intérieur. Un travail de fond pour une réflexion sur les méthodes et les moyens à employer pour rendre à la planche sa place parmi les activités nautiques. Un cercle de réflexions, un travail pédagogique sans compétitions pour sensibiliser les gens à la pratique. Trouver une philosophie et une stratégie pour mettre en avant les qualités intrinsèques à la planche, celle qui font de ses pratiquants des gens plus ouvert sur leur monde.

Bien sûr il faudra aussi des compétitions et il est certain que le développement du matériel est un atout crucial pour l'avenir du windsurf mais il est temps je crois de penser fort et d'agir. Les budget d’états et de sponsoring réduise les capacités des institutions et acteurs traditionnels qui font pourtant vivre le monde du windsurf en France, l’AFF par exemple innove cette année avec l’apparition et le retour du Foil et de la formula. La mise en place d’une retransmission en direct de chaque évènement et la mise en avant par la fédération d’une équipe de France sont des éléments qui vont permettre de redonner du crédit et une meilleure visibilité à la pratique. Il faut fédérer nos efforts et nos idées, critiquer proposer, travailler innover et ceci localement avant tout.
Proposer comme font les marques du matériel pour débutants est une chose qui permet certainement aux passionnés de partager leur passion avec leurs proches mais jamais cela ne donnera l'idée à une personne sans contact avec le milieu de la voile de venir essayer la planche et de s'y intéresser. La planche comme philosophie et mode de vie à la place d'un mode d'expression sportif !
(Certainement plein de fautes dans ce texte que je corrigerais au fur et à mesure)

Avatar du membre
phyrex
Messages : 1194
Enregistré le : mar. 8 nov. 2011 07:36
Localisation : St Herblain
Contact :

Re: Economie du Windsurf

Message par phyrex »

Dans la même réflexion, il y a aussi les riders qui abandonnent parce qu’ils ne progressent plus ou n’atteignent pas X nœuds ou ne surf pas radical...Combien de CR lu "c'était pourri, nul, etc ...." Sauf si tu veux devenir Pro, faut prendre du plaisir rien que de n'être pas au taf ou dans ton canapé (quoi que :mrgreen: )
Déjà en France nous disions Funboard au lieu de planche à voile ou (windsurf) qui faisait débutant.... Maintenant quand tu fais du freeride, tu fais du débutant, alors que dans d'autres sports comparables c'est plutôt cool, libre, voir agressif (ski, snow). L'histoire se répète les planches à voiles sont de plus en plus "typées" et donc techniques :oops: Les débutants sont souvent des laissés pour comptes sur les spots.

La planche si tu n'es pas passionné, tu ne l'a pratique que l'été, aujourd'hui il y a des planches simples et abordables. J'ai une Sealion XL et j'ai déjà mis plusieurs personnes dessus, qui se sont éclatés, moi même l'été j'aime faire des ronds dans l'eau avec 8)

Sinon les marques de ski (neige) sont revenus en arrière avec des skis faciles, ludiques et abordables

A suivre, mais le windsurf is not dead

Avatar du membre
Choubidou
Messages : 241
Enregistré le : mer. 30 déc. 2009 20:06
Contact :

Re: Economie du Windsurf

Message par Choubidou »

:lol:

Avatar du membre
mag
Messages : 823
Enregistré le : mer. 19 févr. 2014 21:51
Localisation : Guérande
Contact :

Re: Economie du Windsurf

Message par mag »

Choubidou a écrit :La critique est toujours constructive surtout de la part d'une personne qui à vécu au cœur du système, je pense que M rêverais de "tout dire" au lieu de ça il se contente d'un "si tu savais"
J'ai du mal à suivre la logique de ton raisonnement ! Nous ne sommes pas dans le domaine du nucléaire ou de l'anti-terrorisme ! Juste dans un petit secteur du loisir ! Donner quelques chiffres pour mieux comprendre l'économie du windsurf ne devrait pas déstabiliser la filière et apporterait de vraies bases à la discussion ! Et on peut le regretter, mais le client final n'est plus cet adolescent blond bronzé, qui ne réfléchie pas trop au delà de la prochaine vague !

Pour revernir à l'avenir à l'économie du windsurf : les technologies de fabrication qui étaient réservées à d'autres industries deviennent de plus en plus accessibles (fraiseuse numérique, impression 3D, ...) et devraient faire évoluer la fabrication de nos équipements avec de vraies opportunités pour un fabrication relocalisée en Europe et en France, j'espère. On en va pas s'en plaindre. Ca ne se fera pas sans changement dans la filière économique.

Le nombre de pratiquants et donc le recrutement ou non de nouveaux pratiquants déterminera le volume de vente et l'évolution du marché.

Deux petites vidéos intéressantes sur les technologies disponibles aujourd'hui pour fabriquer nos équipements :

Voiles : https://www.youtube.com/watch?v=ER_4xbYXl4g
Shape : https://vimeo.com/143075329
FORMULA / SLALOM

Avatar du membre
Choubidou
Messages : 241
Enregistré le : mer. 30 déc. 2009 20:06
Contact :

Re: Economie du Windsurf

Message par Choubidou »

Aucun raisonnement Logique mag, juste pour dire que critiquer même de manière négative apporte souvent un autre point de vu et permet d'éclairer une zone encore non explorée.

On fait tous beaucoup un simple étalage de fait sans véritable propositions, qui il est certain, est plus difficile à concevoir qu'une simple analyse factuelle. Pour l'économie de notre sport adoré on pourrait s'inspirer de se qui se fait dans d'autres disciplines (golf) ou certaines fédérations ont repris en main la communication pour se tourner vers les non convertit. Sans remise en question des professionnels et des institutions on pourra avoir toute la technologie, les CNC, des robots, des imprimante 3D et un stock énorme, ça ne fera pas pourra autant venir les nouveaux pratiquants. Comment rendre la planche plus attractif et comment fidéliser les nouveaux pratiquant ? Deux questions pour la survie de notre sport ! Les marques ont tenter le coup avec des produits plus familiaux, plus simple et moins couteux mais ça ne suffit pas. C'est aussi à la FFV au club, au pratiquants de trouver de nouveaux axes de développements pour concevoir un nouveau départ pour la planche à voile.

Avatar du membre
mag
Messages : 823
Enregistré le : mer. 19 févr. 2014 21:51
Localisation : Guérande
Contact :

Re: Economie du Windsurf

Message par mag »

Assez d'accord sur le fait que laisser l'avenir du windsurf entre les seules mains des principaux fabricants n'est pas forcément la meilleure façon d'assurer l'avenir de ce sport.
FORMULA / SLALOM

Répondre