Sécurité en windsurf

La discussion générale sur le windsurf
Avatar du membre
penarbed
Messages : 2024
Enregistré le : dim. 30 mai 2010 21:16
Localisation : Ici, c'est l'ouest !
Contact :

Re: Sécurité en windsurf

Message par penarbed » ven. 23 août 2019 17:22


Avatar du membre
frank44
Messages : 2037
Enregistré le : jeu. 24 juil. 2008 21:00
Localisation : Nantes
Contact :

Re: Sécurité en windsurf

Message par frank44 » sam. 24 août 2019 00:52

Surf : 1985 _ Windsurf : 1988 _ SUP : 2008

Avatar du membre
FlorenceTC
Messages : 1
Enregistré le : ven. 23 août 2019 23:42
Contact :

Re: Sécurité en windsurf

Message par FlorenceTC » dim. 25 août 2019 22:47

Flippant ! J'ai eu aussi un problème de ce genre il y a quelques années.
Le mieux je pense dans ce cas est d'appeler à l'aide le plus visiblement possible et immédiatement car on n'est pas à l'abris de se faire passer dessus par des yachts dont les conducteurs ne sont pas attentifs.

phransoi
Messages : 138
Enregistré le : ven. 13 févr. 2015 23:21
Localisation : Nantes
Contact :

Re: Sécurité en windsurf

Message par phransoi » lun. 26 août 2019 09:58

phransoi a écrit :
ven. 23 août 2019 11:42
Echange intéressant !
Les vents de terre me rendent extrêmement prudents et dans ces conditions je regarde à deux fois l'état du matériel.
Est-ce pour cela ou par pur coup de chance, mais mes multiples galères (étalées sur 40 ans !) se sont toujours produites au vent d'une côte et se sont donc conclues en général par quelques dizaines de minutes de dérive avec le matos et une bonne marche à pied pour retrouver la voiture.

Pour contacter les secours il me semble que le téléphone dans une pochette étanche est une bonne solution à condition de bien pouvoir numéroter à travers la pochette ou d'avoir enregistré le numéro du CROSS (196, équivalent du canal 16 de la VHF), l'efficacité de la VHF me semble plus aléatoire car les petites VHF portables, émettant à ras de l'eau, vont avoir une faible portée, il faut donc compter sur la présence d'un bateau en veille sur le canal 16 dans les environs ou être suffisamment proche d'un sémaphore. Il y a aussi ça : https://www.snsm.org/dispositif-individ ... ation-dial dont la SNSM fait la promotion.
Et pour compléter mon précédent post, il y a aussi les PLB (personal locator beacon), balises individuelles qui envoient la position GPS par satellite, ça vaut environ 300€, étanche et pas trop encombrant. Il faut s'enregistrer, gratuitement, auprès du CNES à Toulouse. L'avantage c'est que ça marche partout, alors que la VHF et les balises AIS doivent être à portée d'un bateau ou d'un sémaphore et que les téléphones et le DIAL SNSM doivent être à portée d'une antenne GSM.

Après avoir écrit tout ça, il faut quand même que j'avoue que, jusqu'à présent, je n'ai aucun de ces équipements quand je navigue :oops:

Répondre