[Test] ALF Custom Fins 2019

Le quiver idéal et les rapports de tests
Répondre
Avatar du membre
Yann FRA-5
Messages : 137
Enregistré le : mer. 29 nov. 2017 16:28
Localisation : Gruissan
Contact :

[Test] ALF Custom Fins 2019

Message par Yann FRA-5 » jeu. 23 mai 2019 08:25

Petite introduction que j'avais rédigé courant Mars concernant les ALF 2019

LA COMMANDE EST TENTANTE ...

Après avoir parlé pas mal de temps avec le fabriquant des ALF, le constat est simple.

Ma rencontre avec ALF a démarré en 2017. Après une AFF moyenne niveau vent pour ma part (et la résultat qui va avec) les potes du coin me proposent de découvrir un spot magique par vent d’Est. J’arrive en premier sur le spot, petit parking de plage bretonne perdue, je me gare un peu à l’arrache étant premier, je verrai quand tout le monde arrivera comment cela s’organise sur ce petit parking niveau voiture. Et là arrive un rider avec une caisse old School, un grand gabarit.

La un pote me glisse "C’est ALF, il fabrique ses ailerons, avec un peu de chance tu vas pouvoir tester une lame"

La nav’ démarres, les souvenirs de celle-ci sont toujours la …. Une belle grosse session immortalisée par Christian Laubaney avec sur le spot Vincent, Thierry, Marine, Alice, Steeve, Julien et Olivier, Arnaud, Fabrice etc … bref le spot est dingue la nav’ est top

Image

Pour revenir aux ailerons ce jours j’essayerai un ALF 37. Je naviguais en Sonntag SLX à l’époque : aileron, polyvalent, confort, bon replacement et bonne glisse dans la moyenne. Sous ma Fanatic 112 de 2016, armé de ma GUN GSR 7.1 2017 j’ai fait un test rapide du ALF 37 en fin de session, le vent avait pris des tours je ne tenais plus trop le matos pour envoyer comme il faut. Malgré ce test rapide et de fin de session le feeling de l’aileron était bien marqué : du lift et de la stabilité, j’étais plus haut que le Sonntag, touché de plan d’eau plus doux et globalement plus stable. Très bon souvenir.

Quelques mois, années après, je me retrouve à prendre contact avec le fabriquant de ces fameux ailerons.

Cela faisait un moment que le mot artisan n’avait pas pris cette dimension dans mon esprit. La dernière fois c’était avec William Lythgoe fabriquant des ailerons Dynafoil, a qui j’avais commandé 3 lames : 70 Soft / 70 médium / 68 Médium + . William c’était la passion des choses bien faites, le souci du détail, des détails et la rigueur, un régal, un artiste et d’ailleurs il était artiste peintre dans la vie de tous les jours. Pour rappel William faisait des ailerons de formula (et de slalom) qui avait une âme en nid d’abeille, je ne vous parle pas du travail et du process rien que pour façonner cette âme "nida" qui demandait des heures de ponçage et de découpe. J'ai également eu cette sensation avec la marque qui me sponsorisait l'an dernier : Gasoil, le Made In France pas pareil.

Après mes deux trois longues, voire très longues, discussions avec le fabriquant de ALF j’ai exactement cette même sensation. De la passion, de la rigueur et de la précision, de l’artisanat dans le sens noble du terme.

ALF connaît sur le bout des doigts les process de fabrication, les matériaux, il a un regard critique sur ce qui est bien fait ou mal fait sur le marché actuel des ailerons et tout cela dit avec justesse, ça m’a interpellé, c’est rare. Il a ce même regard critique sur son travail, c'est remarquable. Sur le plan technique il est intouchable, outline, aspect ratio des tops lames du marché tout est dans sa tête, il est pointu. Bref c’est rare dans le milieu de la planche.


CONCERNANT Les ALF 2019

Le fabriquant est assez taiseux sur son process de fabrication, ce que je sais c’est que la matière brute « en valeur » qui sert à fabriquer les ailerons est au-delà de tout ce qui se fait ailleurs. Les tissus sont choisis avec minutie et dans ce domaine en cherchant bien on monte très rapidement en prix, ce que m’a confirmé, le fabriquant des fameux ailerons de UFO Fins Olivier Ponrouch.

La philosophie lors de la mise au point de l’aileron 2019 a été « peu importe ce que cela coute, peu importe le temps passé, le but est de réalisé le meilleur aileron possible ». Habituellement il y a à peu près une trentaine d’euros de cam dans un aileron. Dans le ALF le prix a été multiplié par trois, je vous laisse faire le calcul. Il y a bien sur la main d’œuvre derrière, si un aileron haut de gamme vaut dans les 300 euros cela s’explique bien par la main d’œuvre mais il est important de noter ce détail au niveau des matériaux chez les ALF. A ce propos ce que j’ai pu également retenir de nos discussions avec ALF c’est que le temps de mise en œuvre pour la fabrication d’une lame est extrêmement long, cela s’explique par un process mouillé associé à une rigueur extrême de préparation des tissus, du mouillage etc … Rigueur et précision sont les mots d'ordre pour toutes les lames sortant de l'atelier ALF.

J'ajouterai que les ALF 2019 ont nécessité quasiment une année de développement, de test, d'essai. Quand je parle de développement il est important de noter que le fabriquant sait comment fonctionne un aileron et sait comment s'en servir et donc mettre ses lames en défaut, c’est un très bon point pour le développement. Il fait bien sur parti de ces quelques bons riders sur les spots qui ne font quasi pas de compète mais qui ont un très bon niveau en navigation : de la glisse et de la vitesse. Ceci permet au fabriquant de valider ses recherches et son développement. Il test donc lui-même ses lames et les fait tester autour de lui, notamment auprès de Julien Bernard qui a prouvé récemment que les lames vont très très vite.

Concernant le prix pour l'instant le fabriquant a choisi de laisser le tarif des lames aux alentours des 300 euros, mais vu le temps passé et le cout des matériaux employés, il y a fort à parier que ce tarif évolue à la hausse afin d’être économiquement viable.

Après l'ensemble de ces échanges et de ces constats cela donne vraiment envie de tester le produit ... les retours de Julien Bernard avec notamment cette petite phrase
Julien85 a écrit : ... Un aileron qui devrait marcher au top sur les spots offshores ou il faut coller la plage comme Gruissan ou l'Almanarre par vent d'est vu ses aptitudes sur les allures proches du travers. Ce qui ne l’empêche pas d'être très bon en rade de Brest...
donne vraiment envie. Au-delà de ma problématique sur mon spot, les caractéristiques des ailerons devraient à coup sûr faire mal sur un slalom car il semble avoir de la glisse tout en gardant de l’appui ce qui est un bon point pour être dans le match dans la meute, sur les départs et les relances au jibe pour doubler le rider devant en ligne de mire.

Pour plus d'info la page facebook ( n’hésitez pas à liker la page ):

https://www.facebook.com/ALFCustomFins/

Image
Modifié en dernier par Yann FRA-5 le jeu. 23 mai 2019 08:29, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Yann FRA-5
Messages : 137
Enregistré le : mer. 29 nov. 2017 16:28
Localisation : Gruissan
Contact :

Re: [Test] ALF Custom Fins 2019

Message par Yann FRA-5 » jeu. 23 mai 2019 08:28

J'avais reçu pas mal de message concernant les ALF, je pense que c'est le cas de Julien85 aussi qui navigue avec depuis pas mal de mois.

De mon coté il est temps de faire un report complet de ces ailerons

D'une je ne les ai pas commandé tout de suite, même si cela fait un moment qu'ils sont dans mon sac à ailerons, de deux j'attendais d'avoir autour d'une dizaine de navigation pour me faire une idée, confirmer mon feeling et comparer ces nouveaux joujou et mes Z fétiches.

J'ai reçu courant février mes Z neuf : Zslm 30 s / Zslm 31 s / Zslm 32 s- / Zslm 37 s-

Concernant les tailles de lame après discussion avec Docteur ALF, il m'a dit "Ne change rien par rapport à tes Z et tu verra plus tard" dans ce cas "Go pour 31 et 32 ..." un petit mois après les lames étaient .... prêtent à être vérifiées et mesurées :lol:

Image

Les lames sont de très belle facture, les talons aussi. Concernant ce point j'ai eu des photos à chaque étape de la fabrication du talon bref je n'ai jamais vu aussi bien et je suis sur que je ne serai plus embêté comme avec les Talons des autres marques que j'ai eu jusqu'alors ( à par avec les Sonntag qui étaient irréprochables la dessus ).

Niveau mesure RAS, la lame est calée dans son talon comme il faut dans le boitier, la lame est régulière au niveau du profil, c'est régulier au niveau de l'outline, c'est dans mes standards pour avoir un produit qui tient la route avant d'aller dans l'eau.

Le boitier a un peu de gras pour se caler dans mon iSonic 90 mais il vaut mieux ça que l'inverse

Sur l'eau j'ai surtout utilisé le 31 car on a eu un maximum de nav' en 5,6 et 6,3 bien plein même si comme hier ( 31 mai ) c'était de la 6,3 milieu de plage ( Nicolas Warembourg était en 7m ) remarquez ce ALF 31 tient vraiment bien la cadence même dans des conditions délicates.

Première navigation de début Mars : iSonic 90 2017 / 5,6 GUN GSR 2019 / ALF 31

C'était une navigation "reprise" début Mars, vent comme il faut pour une reprise. Un peu plus tard dans la saison j'aurais mis 6,3 mais la c'était 5,6.

J'étais pas trop mal physiquement même si rechausser les straps ne se fait pas en 1 heure de temps, j'avais d'ailleurs pour le coup fait une navigation courte de 1h30. Revers de la médaille ce genre de navigation exacerbe les sensations et permet, à condition de tenir un minimum le matos, de sentir de petites choses que peuvent s'avérer révélatrice dans le future.

Je partirai donc avec le ALF et finirai ma nav' avec mon Zlm 31 s tout neuf : en gros 1h en ALF, 30mins en Z.

Je suis parti bâbord avec la nouvelle voile un peu mal réglé .... petit wheeling du flotteur à froid dans une bonne rafale à bonne vitesse .... et première bonne sensation :
J'ai connu jusqu'alors deux catégories de lame : les lames qui en cas de levée de flotteur te fond monter au ciel : ERD notamment en plage très haute, faut avoir un niveau PWA pour faire replaquer le matos et j'ai connu les ailerons type Z ou Gasoil plus facile a replaquer mais avec une tendance a avoir un lame qui se tortillait qui te fait vriller la planche sous les pieds, dans le pire des cas c'est tout aussi dangereux car on est complément déstabilisé et dans le meilleur des cas on perd un peu de vitesse. Premier bonne impression du ALF même avec la planche en wheeling c'est stable et tu replaques la planche beaucoup plus facilement sans aucun destabilisation et perte de vitesse rassurant. Je me suis tout de suite dit que le contrôle était au Rdv.

Je jibe et la je pars un peu plus bas sur le plan d'eau voir ce qu'il a dans le ventre la ou la navigation est la plus compliquée sur Gruissan : dans la zone entre 100m et 200m de la plage la ou le clapot est très serré et pas encore formé, et surtout la ou tu te retrouve à passer des zones de clapot croisé.

Beaucoup d'aileron ont tendance a bouger dans ces zones la. Ma iSonic se déséquilibrait de temps a autre très légèrement. La avec le ALF rien ne bouge, on touche le plan d'eau mais on ne subit pas le clapot. Premier bon point pour la lame : il y a un contrôle au dessus de tout ce que j'ai pu essayer jusqu'alors.

Une fois au large je décide de replaquer vers la plage, l'appui est au Rdv c'est interessant quand on veut remonter : on appuis et la lame nous aide grandement, les cadences semblent très bonnes.

Du début à la fin de cette petit heure avec le ALF la sensation de glisse était bien la. Au changement d'aileron ma montre confirmait que j'étais cohérent en vitesse / glisse vs ce que je pouvais faire d'habitude avec ce combo toutes choses égal par ailleurs.

Le passage du ALF au Z pour la dernière demi heure de navigation confirma que le ALF était un cran au-dessus du Z en tout point : Contrôle, replacement et donc vitesse. Je prenais malgré tout cette première nav' avec des pincettes car c'était ma reprise.

Le sur lendemain : iSonic 90 / GUN GSR 2019 6,3 / ALF 31

Une belle navigation ... tout était à nouveau confirmé : Replacement, perf plage basse, perf plage haute, contrôle et glisse ... pour ma seconde navigation de l'année j'étais dans le match facilement vs mes meilleurs perfs avec le même combo et mon Zslm 31 s- fétiche. Un régale, je n'ai même pas mis de Z sous la planche ni même le ALF 32 qui aurait pu convenir en plage basse. Une belle nav' plaisir, performante et facile. Voici le petit report que j'avais pu faire suite à cette nav' debut Mars :
Yann FRA-5 a écrit :SAMEDI : Enfin le TEST de la 6.3 tant attendu ...

Image

Pas mal de monde à l'eau et surtout toute la bande habituelle de pote du spot. Le combo du jour GUNSAILS GSR 6.3 2019 - iSonic 90 - 31. Comme précisé dans la test Zone cette GSR 2019 se monte en Rdm 400, une bonne rallonge de 38 et roule. J'avais pu gréer la voile quelques jours avant elle m'inspirait bien confiance, je la sentais bien.

La journée ne sera faite que de tirage de bourre notamment avec FRA-0 qui envoi fort comme toujours, petite consolation pour moi j'étais plutôt dans le match face à lui aussi bien en début de session alors qu'il était en 5.8 / Fanatic 90 qu'en fin de session en 6.2 et toujours sa Fanatic. Ça glissait pas mal avec un de mes nouveaux ailerons et surtout du bon replacement ^^

La voile est très sympa et je suis pour cette première nav' au niveau de mes meilleurs scores avec le combo 6.3 / iSonic 90 sur Gruissan ( mille nautique, mille nautique au près, Beta 4000 ( 2km / jibe / 2km ) et Beta 6000 :roll: :D En affinant un peu je devrais pouvoir gratter quelque précieux 10ème de noeuds ^^

Le 400m Rdm donne à l'ensemble un comportement très direct contrairement à l'apriori que je pouvais avoir. Ce premier test montre que cette 6,3 est une vraie réussite.

5 best 1 second (at least) average = 63,76km/h [34,43Knots]
1 second run n°1 = 65,75km/h [35,50Knots] (18,3 m. in 1,000 s.) -
1 second run n°2 = 63,36km/h [34,21Knots] (17,6 m. in 1,000 s.) -

5 best 10 second (at least) average = 62,82km/h [33,92Knots]
10 second run n°1 = 64,16km/h [34,64Knots] (178,2 m. in 10,000 s.) - (cubicspline)
10 second run n°2 = 62,73km/h [33,87Knots] (174,3 m. in 10,000 s.) - (cubicspline)

5 best 500 meter (at least) average = 61,31km/h [33,11Knots]
500 meter run n°1 = 61,84km/h [33,39Knots] (515,4 m. in 30,000 s.) -
500 meter run n°2 = 61,31km/h [33,10Knots] (510,9 m. in 30,000 s.) -

5 best 1000 meter (at least) average = 60,17km/h [32,49Knots]
1000 meter run n°1 = 60,86km/h [32,86Knots] (1 014,4 m. in 60,000 s.) -
1000 meter run n°2 = 60,53km/h [32,68Knots] (1 008,9 m. in 60,000 s.) -

5 best 1852 meter (at least) average = 58,79km/h [31,74Knots]
1852 meter run n°1 = 59,59km/h [32,18Knots] (1 853,9 m. in 112,000 s.) -
1852 meter run n°2 = 59,47km/h [32,11Knots] (1 866,6 m. in 113,000 s.) -

5 best 10000 meter (at least) average = 34,80km/h [18,79Knots]
10000 meter run n°1 = 52,75km/h [28,48Knots] (10 007,6 m. in 683,000 s.) -
10000 meter run n°2 = 45,33km/h [24,47Knots] (10 009,8 m. in 795,000 s.) -

5 best alpha-500 average = 42,81km/h [23,12Knots]
alpha-500 run n°1 = 44,95km/h [24,27Knots] (499,4 m. in 40,000 s.)
alpha-500 run n°2 = 44,43km/h [23,99Knots] (493,6 m. in 40,000 s.)

5 best beta-4000 average = 54,27km/h [29,30Knots]
beta-4000 run n°1 = 55,03km/h [29,72Knots] (3 989,9 m. in 261,000 s.)
beta-4000 run n°2 = 54,60km/h [29,48Knots] (3 988,6 m. in 263,000 s.)


5 best beta-6000 average = 48,32km/h [26,09Knots]
beta-6000 run n°1 = 53,53km/h [28,90Knots] (5 918,2 m. in 398,000 s.)
beta-6000 run n°2 = 53,29km/h [28,77Knots] (5 861,5 m. in 396,000 s.)
:lol: :lol: :lol:
Image

.... la suite du test un peu plus tard

Ce que je peux vous dire c'est que dans ma tête avec ces première nav' j'étais déjà extrêmement convaincu par le produit même si je me posais encore des questions sur le potentiel de glisse de la lame : Est ce que j'allais aller aussi vite que l'année dernière. La question était légitime car comment avoir une lame qui se contrôle aussi bien et qui se replace aussi bien et en même temps qui glisse aussi fort que mon Zslm .... fétiche :shock:

Avatar du membre
Yann FRA-5
Messages : 137
Enregistré le : mer. 29 nov. 2017 16:28
Localisation : Gruissan
Contact :

Re: [Test] ALF Custom Fins 2019

Message par Yann FRA-5 » mar. 28 mai 2019 00:03

...... après donc pas mal de nav' avec le 31 et deux trois avec le 32 ..... le feeling était le même : Du contrôle ( top passage du clapot délicat, lift facile sans prendre de risque ) , replacement et V-Moyenne. Restait à valider par moi même le potentiel de glisse de la lame car comme dit plus haut comment avoir en une seul lame les avantages cités ci-dessus et avec en plus "la glisse". Même si les sensations sont la j'aime bien voir écrit sur mon GPS que les cadences sont bien présentes.

Lors de ma dernière nav' en 6,3 j'avais une bonne glisse, le vent était un peu Ouest donc il fallait caper en allant sur PLN. Le vent n'était pas si fort, cela passait en 7m / 62/63 de large, Nicolas Warembourg avait ce combo d'ailleurs. Ça glissait vraiment pas mal pour ma part. Sur un aller retour a PLN j'étais dans le match sans aller plus vite avec Nicolas Warembourg, les copains bien derrière. Sur ce qu'on utilise pour évaluer nos vitesses sur le Challenge GPS de Gruissan le Beta 6km ( 6km / Jibe / 6 km ) je bats mon record historique fait en 5,6 mais la je suis en 6,3 .... je ferai l'aller retour à 29,27 noeuds et sauf erreur je crois que celui de Nicolas était autour de 29,40. Sur cet aller/Retour je ferais même un 10 000 m à pas loin de 29,50 noeuds

Ce jours même je bats mon record du Mille Nautique sur 6,3 / 90.
5 best 1 second (at least) average = 63,65km/h [34,37Knots]
1 second run n°1 = 64,53km/h [34,84Knots] (17,9 m. in 1,000 s.) -

5 best 10 second (at least) average = 62,22km/h [33,59Knots]
10 second run n°1 = 63,47km/h [34,27Knots] (176,3 m. in 10,000 s.) - (cubicspline)

5 best 500 meter (at least) average = 60,95km/h [32,91Knots]
500 meter run n°1 = 62,55km/h [33,77Knots] (503,9 m. in 29,000 s.) -

5 best 1000 meter (at least) average = 60,13km/h [32,46Knots]
1000 meter run n°1 = 61,24km/h [33,07Knots] (1 003,7 m. in 59,000 s.) -

5 best 1852 meter (at least) average = 57,84km/h [31,23Knots]
1852 meter run n°1 = 60,97km/h [32,92Knots] (1 863,0 m. in 110,000 s.) -

5 best 10000 meter (at least) average = 42,29km/h [22,83Knots]
10000 meter run n°1 = 54,60km/h [29,48Knots] (10 010,1 m. in 660,000 s.) -

5 best beta-6000 average = 40,57km/h [21,91Knots]
beta-6000 run n°1 = 53,34km/h [28,80Knots] (5 971,5 m. in 403,000 s.)

5 best beta-12000 average = 10,84km/h [5,85Knots]
beta-12000 run n°1 = 54,21km/h [29,27Knots] (11 986,3 m. in 796,000 s.)
Je suis donc convaincu que l'aileron glisse vraiment fort.

Les qualités de ce ALF 2019 sont donc pour moi comparé à mon Zslm 31 s- fétiche :

+ De controle à haute vitesse pour le ALF
+ De contrôle dans les passages délicats de clapot pour le ALF
+ De replacement pour le ALF
et au moins autant de glisse pour le ALF que mon Z à la vue des perfs lors de cette dernière nav'


Cerise sur le gâteau grâce à son controle le ALF reste un aileron très facile et abordable pour le rider qui souhaite se faire plaisir avec un produit "TRES" haut de gamme fabriqué par un passionné 8)

Quand on comprend que la technique de fabrication est au top, que les matériaux utilisés pour la fabrication des lames sont du très haut de gamme ( en tout cas comme aucun autre aileron du marché actuellement ), ce produit est bel et bien une réussite. Tout ceci confirmé par des perfs au top me concernant, que demander de plus ?

Quelques potes en ont commandé sur PLN / Gruissan apparement ils ne sont pas déçu :lol: :lol: :lol: ... et d'autres sont en cours de fabrication direction le sud.

Pour ma part heureux d'avoir franchi le cap 8) d'ailleurs deux ALF 2019 29 et 30 sont sur le chemin du sud de la France ^^ Et je pense qu'un 36/37 va bientôt arriver sur Gruissan quand j'aurai testé mon Zslm 37 s- .... d'un autre coté j'ai même pas envie de le mettre à l'eau :|

INFO et DETAIL : https://www.facebook.com/ALFCustomFins/

Image

Répondre